Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 05:26

بسم الله الرحمن الرحيم و الصلاة و السلام على نبينا محمد وآله وصحبه أجمعين

 

 

 

 

 

 

minhajaquida

 

Parmi ceux qui défendent certains innovateurs en tout genre il en est qui utilisent une ambigüité afin de dérouter et "faire passer la pilule".Cette ambigüité conciste à faire croire que ceux qui jugent innovateur une personne et ceux qui le défendent s'opposeraient sur une simple divergence de fiqh !

Aussi ils seraient juste sur une divergence d'opinion tout à fait secondaire et acceptable !

Ce qui est faux car comme on le sait celui qui appelle et cautionne un acte contraire à la voie des salafs s'est donc opposé à eux,il s'agit donc pas du tout d'un ijtihad acceptable !

Ainsi nous allons voir qu'utiliser une autre méthodologie (minhaj) que celle des salafs n'est en rien une "petite divergence" d'opinion sans conséquence !

Elle résulte plutôt d'une croyance ('aqida) poluée et erronée ! (AbouSouleyman)


Commençons d'abord par le shaykh, l'imam salafi Muhamed ibn Salih l Uthaymin !

 

La Relation Entre ‘Aqīdah et Manhaj

Cheikh Ibn ‘Uthaymīn

 
Les Erreurs Dans le Manhaj Sont Dues à Des Erreurs Sous-Jacentes Dans la ‘Aqidah

À la question de savoir si les Salaf faisait une distinction entre la ‘aqīdah (la croyance) et le manhaj (la méthodologie, la voie), Cheikh Ibn Uthaymīn (rahimahullāh) répondit :

 

 

المنهج - بارك الله فيك - مبني على العقيدة، فمن كانت عقيدته سليمة؛ فسيكون منهجه سليماً بلا شك؛ لأن النبي- صلى الله عليه وسلم - لما ذكر افتراق الأمة على ثلاث وسبعين فرقة كلها في النار إلا واحدة، قالوا: مَن هي يا رسول الله؟ قال: << من كان على مثلما أنا عليه وأصحابي >> ، فقوله: << على مثلما أنا عليه وأصحابي >> يعني في العقيدة والمنهج والعمل وكل شيء، ولا يمكن أن يختلف هذا وهذا، فمثلاً الإخوانيون والتبليغيون والإصلاحيون وغيرهم، إذا كان منهجهم لا يخالف الشريعة؛ فلا بأس به، وإذا كان يخالف الشريعة؛ فإنه لا بد أن يصدر عن عقيدة؛ لأن كل عمل له نية، فإذا اتخذ إنسان منهجاً مخالفاً لمنهج الرسول - عليه الصلاة والسلام- وخلفائه الراشدين؛ فمعناه: أنَّ عقيدته غير سليمة، وإلاَّ متى سلمت العقيدة سلم المنهج

 

 

quote-startLe Manhaj – qu'Allāh te bénisse – est bâti sur la Aqīdah, donc celui dont la aqīdah est bonne, il n'y a pas de doute que son manhaj sera bon, car le Prophète (sallallāhu alayhi wa sallam), lorsqu'il a parlé de la division de la Ummah en 73 sectes, toutes dans le Feu sauf une, ils (les Compagnons) ont dit « Laquelle est-ce, ô Messager d'Allāh ? », et il a répondu :

« Ceux qui sont sur la [voie] sur laquelle nous sommes moi et mes Compagnons. »

Ses mots : « sur la [voie] sur laquelle nous sommes moi et mes Compagnons » voulant dire : dans la Aqīdah, dans le Manhaj et dans les actes, et dans toute chose. Et il n'est pas possible que ceci (la aqīdah) et ceci (le manhaj) divergent.

Par exemple, les Ikhwanis, les Tablighis, les Islahis et autres, si leur manhaj ne contredit pas la Charīah, alors il n'y a pas de problème dedans, et s'il est contraire à la Charīah, alors cela résulte nécessairement [d'un problème dans] la aqidah, car tout acte a une intention, et quand une personne prend un manhaj contraire au manhaj du Messager (alayhi-s-salātu wa-s-salām), et de ses Caliphes bien-guidés, alors cela signifie que sa aqidah n'est pas saine. Autrement quand la aqīdah est saine, le manhaj est sain également.

 

 

Source : la cassette « Liqā al-Bāb al-Maftūh », n°128, voir aussi ici.

 

 

 

La Relation Entre ‘Aqīdah et Manhaj

Cheikh Al-Albānī

 
Cheikh Al-Albānī sur le Fait de Faire une Différence Entre Aqīdah et Manhaj
 

Cheikh (rahimahullāh) fut questionné :

 

 

quote-startCertains jeunes font une différence entre la aqidah des Salaf et le manhaj des Salaf, alors on en voit qui ont la aqīdah des Salaf mais qui s'autorisent à travailler avec certaines des méthodologies existantes aujourd'hui, bien qu'il y ait en elles quelque chose qui en terme de pratique contredit le manhaj des Salaf. Alors y-a-il un lien reliant la aqīdah et le manhaj des Salaf dans l'application pratique du Manhaj Salafi ?

 

 

Il répondit :

 

 

quote-startCe que je crois et avec quoi je sert Allāh, c'est qu'il y a à la fois des choses générales [aux deux] et [des aspects] spécifiques entre le manhaj et la aqīdah salafis. La aqīdah est plus spécifique que le manhaj comme vous le savez tous. La aqīdah a un lien avec ce qui est appelé, selon de nombreux juristes, la « connaissance du tawhīd », et il s'agit là du point central et fondamental de l'Islām. Mais le manhaj est plus vaste que la aqīdah ou le tawhid. En ce qui concerne ceux qui prétendent que le fait de faire une différence est venu dans cette question (entre aqīdah et manhaj), ils souhaitent par cela se rendre permis l'adoption de méthodes et de moyens, dans leur dawah à l'Islām, que les Salaf as-Sālih ne suivaient pas. Autrement dit, ils se considèrent libres d'adopter toute méthode et tout moyen qu'ils pensent pouvoir les aider à transmettre (et accomplir) l'Islām, et vous connaissez les exemples de ce type ou de ces types de moyens.

Par exemple, les manifestations et rassemblements publiques pour forcer les dirigeants à prêter attention à ce dont la société se plaint et à des choses similaires. Alors nous disons que ce qui est venu dans le Livre, la Sunnah et ce sur quoi étaient les Salaf en rapport avec les objectifs, buts, méthodes et moyens, suffit à la Ummah. La raison qui amène cependant certaines personnes à se permettre d'adopter ces méthodes et ces moyens, en fait il est correct que je dise qu'ils s'autorisent à suivre aveuglément les mécréants dans les méthodes qu'ils (les mécréants) ont adoptées afin d'accomplir ce qu'ils nomment soit démocratie, soit justice sociale et d'autres mots qui n'ont pas de réalité. Ils – je parle de ces musulmans – s'autorisent donc à suivre aveuglément les mécréants dans ces méthodes et ces moyens.

Nous disons : notre Seigneur, le Puissant et Majestueux, a fait que nous n'ayons aucun besoin, grâce à notre Charīah, de cette séparation qui a été expliquée (c-à-d. entre la aqīdah et le manhaj), et que nous n'ayons pas besoin des mécréants et de prendre leurs méthodes et moyens. Il se peut qu'ils soient bons pour eux, [mais cela] uniquement parce qu'ils n'ont pas de Charīah par laquelle se guider. C'est pour cette raison que nous disons que le manhaj est plus vaste que la aqīdah et le tawhid, donc il faut adhérer à ce sur quoi les Salaf as-Sālih étaient en ce qui concerne chacune de ces deux choses : celle qui est vaste (le manhaj) tout d'abord, et celle qui est plus restreinte, c'est-à-dire la aqīdah.

 

 

Source : Magazine Al-Asālah, Volume 22. 

 

 

 

Cheikh Rabī Al-Madkhalī

 
Le shaykh Rabī Ibn Hādī Al-Madkhalī sur le Fait de Faire une Différence Entre Questions de Aqīdah et Questions de Manhaj

Question :

 

 

quote-startQuelle est la différence entre Aqīdah et Minhaj ?

 

 

Réponse du Cheikh :

 

 

quote-startLe fait de faire une différence entre Aqīdah et Minhaj c'est quelque chose qui est apparue à cette époque (moderne). [Avant cette époque] les gens n'ont jamais séparé la aqīdah et le minhaj; mais cette fitnah est arrivée et certains des gens de la Sunnah obligèrent de séparer la aqīdah et le minhaj. Cheikh Ibn Bāz (rahimahu Allāh Ta’āla) n'a jamais séparé aqīdah et minhaj, il a dit :

« La Aqīdah et le Minhāj sont un. »

[De plus] je dois dire que le minhaj est plus large que la aqīdah et que la aqīdah rentre dans le minhaj. [Par exemple] le minhaj de Ahl as-Sunnah dans la croyance aux Noms et Attributs d'Allāh tels qu'ils sont venus dans le Livre et la Sunnah est comme-ci et comme-ça, le minhaj de Ahl as-Sunnah dans l'utilisation des preuves et des éléments de preuve est comme-ci et comme-ça, le minhaj de Ahl as-Sunnah concernant les narrations est comme-ci et comme-ça. Ceci est leur minhaj. La manière dont ils tirent et utilisent les preuves et éléments de preuve, c'est le minhaj. La manière dont ils reçoivent et traitent les narrations, c'est le minhaj.

 

 

Source : Thabāt Alā-Sunnah, p. 47

 

 

 

 

Le Comité Permanent sur le Fait de Faire une Différence Entre Questions de ‘Aqīdah et Questions de Manhaj

La question suivante fut posée au Comité Permanent pour les Recherches Scientifiques et les Verdicts Religieux, dans la fatwa n°18870 :

كثر الحديث في هذه الأيام عن الفرق بين العقيدة والمنهج، حتى بدأ الناس يقولون: فلان عقيدته عقيدة أهل السنة والجماعة أو ( السلفية )، ولكن ليس منهجه منهج أهل السنة والجماعة، فمثلا يقولون عن بعض من ينتسبون إلى جماعة التبليغ أو الإخوان المسلمين، أو عن بعض الجماعات الأخرى هذا الكلام. فهل هناك ضابط نعرف به منهج أهل السنة والجماعة أو السلفية؟ وهل يصح هذا التفريق بين العقيدة والمنهج؟

 

 

quote-startOn a beaucoup parlé ces jours-ci au sujet de la différence entre la Aqīdah (la croyance) et le Manhaj (la méthodologie), jusqu'à ce que les gens aient commencé à dire : « La aqidah d'un tel est la aqīdah de Ahl as-Sunnah wal-Jamāah » ou « de la Salafiyyah », cependant son manhaj n'est pas celui de Ahl as-Sunnah wal-Jamāah. Par exemple ils disent cela à propos de certains de ceux qui s'affilient à Jamāat at-Tablīgh, ou aux Ikhwān al-Muslimīn, ou à certains des autres groupes. Y a-t-il un principe par lequel on peut connaître le manhaj de Ahl as-Sunnah wal-Jamāah ou de la Salafiyyah ? Et cette séparation entre aqīdah et manhaj est-elle correcte ?

 

 

 

À laquelle ils répondirent :

 

عقيدة المسلم ومنهجه شيء واحد، وهو ما يعتقده الإنسان في قلبه وينطق به بلسانه ويعمل به بجوارحه من وحدانية الله - سبحانه وتعالى- في الربوبية والإلهية والأسماء والصفات، وإفراده بالعبادة والتمسك بشريعته في القول والعمل والاعتقاد على ما جاء في كتاب الله وسنة رسوله - صلى الله عليه وسلم-، وسار عليه سلف الأمة وأئمتها، وبذلك يعلم أنه لا فرق بين العقيدة والمنهج، بل هما شيء واحد يجب أن يلتزمه المسلم ويستقيم عليه.

 

 

quote-startLa Aqidah du Muslim et son Manhaj sont une seule chose, et c'est :

Tout ce qu'une personne croît dans son cœur, proclame avec sa langue, et en conséquence de quoi elle agit avec les membres de son corps. [Cela englobe] la Wahdāniyyah (l'Unicité) d'Allāh – Le Sublime et Exalté – dans la Rubūbiyyah (Souveraineté sur l'Univers), dans la Ilāhiyyah (droit d'être adoré seul) et dans al-Asmā was-Sifāt (Ses Noms et Attributs), et [cela comprend le fait] de l'adorer Lui et Lui seul, et de respecter Sa Charīah dans la parole, les actes et la croyance, suivant le Livre d'Allāh et la Sunnah de Son Messager (sallallāhu alayhi wa sallam), et ce que suivaient les Salaf et les Imāms de cette Ummah.

Par conséquent, il n'y a aucune différence entre la Aqīdah et le Manhaj, mais c'est une seule chose, à laquelle le Muslim doit adhérer et il doit s'y tenir fermement.

 

 

 

Source : Fatāwā al-Lajnah ad-Dā'imah (2/40-41).

 

 

 

à suivre(ici)

Partager cet article

Repost 0
Published by Daahwa Assalafiyat - dans Aquida - Tawhid - Minhaj
commenter cet article

commentaires

منهج السّنة

  • : Daahwa Assalafiyat
  • Daahwa Assalafiyat
  • : Blog pour les salafiyoun insha Allah J'atteste qu'il n'y a nulle divinité digne d'être adorée sauf Allah et J'atteste que Muhammad est le Messager d'Allah ! wa liLLAH il hamd
  • Contact

الدعوة السلفية