Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 22:54

 

 

 


Exhortation de  cheikh ‘abd allah al boukhari à la correction des comportements.

 

VOIR NEW VIDEO

 

بسم الله الرحمن الرحيم 

 

Exhortation donnée le 28.03.1433 h (20.02.2012) dans son explication des « 3 Bases ».

 

 

 

Le cheikh a dit (après avoir répondu à une question concernant certains mauvais comportements) :

 

 

 

Je profite de l’occasion, et ceci est malheureusement un triste constat et une chose établie chez certains étudiants, chez certains frères –qu’Allah les guide- pour donner un conseil plein de compassion et  appeler  à la prise de conscience pour celui qui y prête attention.  Ces frères donc –qu’Allah leur donne le succès et les guide vers la Sounna- sont de 3 catégories :

 

1.      Certains étaient mécréants, ou l'étaient devenus, et Allah les a comblés par la guidée à l’Islam et la Sounna. Et ceci est un bienfait, n'est-ce pas?

 

2.      D’autres, musulmans d’origine, mais dans l’égarement et l’insouciance, et plus que laxistes vis-à-vis d'Allah par rapport aux droits d’Allah. Allah les a guidés vers la Sounna et le droit chemin.

 

3.       Enfin, il y a ceux qui ont grandi et ont été éduqués parmi les gens de la Sounna, dans la voie de la Sounna, adoptant leurs comportements et apprenant leur science.

 

La première et la deuxième catégorie, aucun doute que leur guidée vers la Sounna est une grâce et un bienfait énorme venant d’Allah, bienfait qui n’a pas de prix. Cependant, ce qui est ô combien triste et désolant, est que ces frères-là ont gardé des comportements de la mécréance et de la perversité en eux, tels que la suspicion, la tricherie, la traîtrise, le mensonge, la calomnie, la tromperie et bien d’autres mauvais comportements qu’ils gardent en eux après avoir emprunté le chemin de la Sounna, ne faisant rien pour les corriger.

 

Ces mauvais comportements engendrent de profonds et nombreux maux, et sont parfois la cause de l’éloignement des gens de la voie de la Sounna.

 

Le Prophète  (‘alayhi al salat wa al salam) a dit à un de ses compagnons : « Il y a en toi des restes de la Jahiliyya* (voir en bas de page)» et également alors que des compagnons étaient en train de se quereller en appelant à leurs clans respectifs « Ô vous les Ansars! » « Ô vous les Mouhajirines! », il dit « Est-ce par l'appel de la jahiliyya que vous appelez alors que je suis parmi vous?! Laissez-là car elle est répugnante! »

 

Tout ceci est donc interdit pour celui qui s’accroche à la Sounna, il lui est obligatoire d’apprendre et d’adopter les comportements de la Sounna.

 

Et par Allah, c’est une chose que j’ai ressenti et vécu. De plus, beaucoup de querelles et de rancœurs entre les étudiants de la même voie, celle de la Sounna, celle des pieux prédécesseurs (al Salafiya), sont dus et reviennent à ce mal récurrent. Allah connait leurs arrière-pensées. Et bien qu’ils tentent de te le cacher, cela apparaitra forcément à travers leurs actes et leurs paroles.

 

Il convient donc que l'individu se corrige ainsi que la voie sur laquelle il chemine, et qu'il se repente et fasse son examen de conscience. Va-t-il rester avec de tels comportements ?!

 

Lorsque le Prophète  (‘alayhi al salat wa al salam) est venu avec l’islam, les gens étaient dans l’ignorance et sur des habitudes hideuses comme le polythéisme, la sorcellerie, l’adultère, l’usure, les jeux de hasard de même que les paris, et bien d’autres égarements. Cependant, ils avaient aussi de bons comportements comme le courage, l’hospitalité, la générosité, l’aide aux nécessiteux. Lors de sa venue, l’Islam a approuvé les bons comportements et a interdit les mauvais, les a combattus et effacés.

 

En résumé, mon frère, et je ne suis pas de celui qui juge les intentions, et je ne sais pas ce qu’il y a dans le cœur des gens. Tu sais mieux que quiconque ce qu’il y a en toi ! Pose-toi des questions ! Interroge ton âme ! ‘Omar (qu’Allah l’agréé) n’a-t-il pas dit : « Jugez vos âmes avant qu’elles ne soient jugées. » Pesez vos œuvres avant qu’elles ne soient pesées ! L’intelligent est celui qui se juge lui-même et œuvre pour l’au-delà, et l'incapable est celui qui suit ses passions et se base sur des espoirs trompeurs.

 

Ô mon frère juge ton âme, délaisse les mauvais comportements ! Par quoi les remplacer ? Par la Sounna exempte de tout défaut. Et c'est pour cela que les savants ont montré et expliqué ces bons comportements dans leurs livres, l’imam al Boukhari a consacré des chapitres de son Sahih aux comportements (al adab, al riqaq), il a même écrit un livre de hadith spécialement dédié aux bons comportements (al adab al moufrad), lis y les comportements du Prophète  (‘alayhi al salat wa al salam).

 

 Abou Cheikh qui a également écrit un livre sur les comportements du Prophète  (‘alayhi al salat wa al salam). Lis donc mon frère, apprend, car personne ne naît avec le savoir.

 

Va-t-on  rester comme ça jusqu’à la mort ? Quand va-t-on se corriger ? Quand va-t-on demander pardon à Allah et se repentir ?

 

Il apparait que cette question (qui a eu pour conséquence l’exhortation du cheikh) est causée par ce problème de comportement. Comme il est mentionné dans la question, le fait de rendre mécréant, de calomnier, et de donner des surnoms à une personne même après son repentir sincère, pourquoi donc ?! Celui qui se repent d’un repentir sincère, et bien al hamdulillah, ses fautes sont pardonnées. Que veux-tu des gens ? Ne veux-tu pas des gens qu’ils se repentent ? Allah éprouve de la joie quand son serviteur se repent. Toi, tu n’es pas content ?

 

En conclusion, tout le bien se trouve dans la Sounna et le mal se trouve dans le fait de la contredire.

 

Et prend garde à ne pas associer tes mauvaise manières, et tes mauvais comportements à la Sounna, qu’ils soient actes ou paroles. Tu serais alors un ennemi du Messager d’Allah  (‘alayhi al salat wa al salam) et mentirais sur lui. Et ce, même si ce n'est pas volontaire. Et le hadith: «Celui qui se prononce en mon nom alors qu'il sait que c'est un mensonge fait partie des menteurs» ne vise pas seulement les paroles, car celui qui attribue à la Sunna un acte qui lui est étranger et également un menteur sur le Messager d'Allah (‘alayhi al salat wa al salam).

 

Fais donc attention -qu’Allah te garde-, je t’aurais certes conseillé, et Allah tient sa promesse. Et que les éloges d’Allah et Sa paix soient sur le Messager d’Allah, sur sa famille et ses compagnons.

 

 

 

*Al Jahiliya (mentionnée plus haut):cheikh Salah al Fawzan a dit :c’est la période avant l’arrivée de l’islam, et c’est aussi tout ce qui contredit ce que le Messager d’Allah (‘alayhi al salat wa al salam) a apporté.

 

 

 

Traduit par Daoud abou Soulayman, Médine 1433. Propagé après avoir obtenu la permission du Cheikh.

Repost 0
Published by Daahwa Assalafiyat - dans Mode de vie et Comportement
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 20:48

 

                                         http://img.deco.fr/photoshopper/aWQ9MTUxMzE5NzQ1MjM1MDY4MjgzMDkmbD0yNDQmaD0yNDQmYz0yJmY9d2hpdGUmaW1nPTI4MHwyMTB8anBnfDkz-510856910

 

Le terme « maudire » revêt deux significations : le premier désigne le fait d'insulter, le second désigne le fait d'expulser et d'éloigner (un être) de la miséricorde d'Allah

 

Maudire un musulman fait partie des péchés capitaux. Ainsi, on trouve dans le recueil authentique d'Al Bukhari que Thabit ibn Ad Dahhak a dit : Le prophète aleyhi salat wa salam a dit : Maudire un musulman est aussi grave que le tuer . 

 

Al Hafidh ibn Hajar a dit : En effet, le fait de maudire un musulman revient à invoquer Allah qu'Il l'anéantisse.

 

Maudire ne doit pas faire partir des caractères du croyant. A ce sujet, Al Bukhari a dit dans Al Adab Al Mufrad (p 116) d'après Abdallah ibn Mas'oud que le Prophete a dit : Le croyant ne dénigre pas, ne maudit pas, n'est ni grossier ni injurieux. 

 

 

                                       1.jpg

 

 

Ceux qui maudissent souvent ne feront pas partie de ceux qui témoigneront [le jour du jugement] que leur prophète a transmis le message. Ils ne pourront pas non plus intercéder auprès d'Allah pour demander qu'Il pardonne les péchés d'autrui. A ce sujet il a authentiquement été rapporté dans sahih muslim daprès Abou darda que le prophète aleyhi salat wa salam : Ceux qui maudissent souvent ne pourront ni intercéder ni témoigner le jour de la resurrection.

 

 

Maudire ne fait pas partie des caracteres des véridiques. Ainsi on trouve dans le recueil authentique de Muslim, d'après Abou Hurayra que le Prophete a dit : Il ne convient pas à un véridique de maudire autrui.

 

La malediction prononcée à l'encontre d'une personne qui ne le merite pas se retourne contre celui ou celle qui l'a prononcée. 

Daprès abou darda, dans les sunnan d'abou dawud  que le prophète a dit : Lorsqu'un serviteur maudit quelque chose, sa malediction s'eleve au ciel, mais les portes du ciel lui seront fermées. 

Elle redescendra alors sur terre  et errera cà et là. Si elle ne trouve pas d'endroit où se poser, elle se dirigera vers celui contre qui la malédiction a été prononcé. S'il la mérite, elle s'abattra sur lui. Sinon, elle s'abattra sur celui qui l'a prononcée.

 

      Retranscription : daahwaassalafiyat

 

نصيحة للنساء

 

أم عبدالله بنت الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Repost 0
Published by Daahwa ila Llah - dans Mode de vie et Comportement
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 07:07
bi-smi LLahi RRahmni RRahiim 
تحذير الشيخ بن عثيمين -رحمه الله- من ما يُسمى بـ: (جدول محاسبة النفس) 7031 - سُئِل فضيلة الشيخ - رحمه الله تعالى -: يَتَّبِع بعض الناس طريقة لمحاسبة أنفسهم في أداء الصلوات المفروضة والسنن الرواتب؛ وهي أن يضع جدولاً، هٰذا الجدول عبارة عن محاسبة لأدائه الصلوات خلال أسبوع واحد؛ بحيث يضع أمام كل وقت صلاة مربعين؛ أحدهما للفرض والآخر للسنة الراتبة، فإذا صلى الفرض مع الجماعة وضع لصلاته تلك درجة، وإذا صلى الراتبة وضع لها درجة أيضًا، وإذا لم يصل لم يضع درجة.. وهٰكذا، ثم في آخر الأسبوع يخرج مجموع الدرجات، وتشتمل الورقة على أربعة جداول لشهر واحد؛ ويقول هؤلاء: إن مثل هٰذه الوسيلة تعين على المحافظة على أداء الفرائض والسنن، فما رأي فضيلتكم في هٰذه الطريقة؟ هل هي مشروعة أم لا؟ وما رأيكم في نشرها أثابكم الله؟ وهٰذه صورة الجدول.
فأجاب فضيلته بقوله: هذه الطريقة غير مشروعة فهي بدعة، وربما تسلب القلب معنى التعبد لله تعالى، وتكون العبادات كأنها أعمال روتينية كما يقولون، وفي الصحيحين عن أنس بن مالك -رضي الله عنه-
  
 قالدخل رسول الله صلى الله عليه وسلم المسجد فإذا حبل ممدود بين ساريتين؛ فقال: «ما هذا»؟ قالوا: حبل لزينب تصلي فإذا كسلت، أو فترت أمسكت به؛ فقال: «حلوه، ليصل أحدكم نشاطه فإذا كسل، أو فتر فليقعد».
  
 ثم إن الإنسان قد يعرض له أعمال مفضولة في الأصل ثم تكون فاضلة في حقه لسبب فلو اشتغل بإكرام ضيف نزل به عن راتبة صلاة الظهر لكان اشتغاله بذٰلك أفضل من صلاة الراتبة.
وإني أنصح شبابنا من استعمال هٰذه الأساليب في التنشيط على العبادة؛ لأن النبي صلى الله عليه وسلم حذر من مثل ذٰلك؛ حيث حثَّ على اتباع سنته وسنة الخلفاء الراشدين، وحذَّر من البدع، وبيَّن أنَّ كل بدعة ضلالة يعني وإن استحسنها مبتدعوها، ولم يكن من هديه ولا هدي خلفائه وأصحابه -رضي الله عنهم- مثل هذا.
مجموع فتاوى ورسائل بن عثيمين -رحمه الله-
( 111/16)
tableubidha-copie-1.png
Traduction (brève) :

En résumé : La question portait sur le fait de cocher les cases concernant les actes d'adoration et de faire un bilan tous les mois (bilan mensuel sous forme de tableau que la personne utilise pour calculer ses actes).

Réponse de Sheykh el 'outheymine rahimahou LLah :
Ce genre de pratique n'est pas légiférée et est donc bid3ah(innovation), et peut être enlèvera au coeur le sens d'adorer ALLAH soubhanahou wa ta3ala, et de ce fait les actes d'adorations risquent de se transformer en actes de routines, et dans les deux sahihs il a été rapporté que Abou anas a dit: «En entrant dans la mosquée, le Prophète aleyhi salat wa salam a vu une corde suspendue entre les deux colonnes. "Qu'est-ce que cette corde? a-t-il demandé.
Cette corde est pour Zaynab, lui a-t-on répondu, lorsqu'elle se fatigue, elle s'y accroche.
Non, détachez-la! Et que chacun de vous prie selon sa force. Et s'il ne peut, qu'il prie en position assise.»

Puis l'être humain peut être confronté à deux situations ou l'une des deux peut être plus méritoire comme quand un invité se présente chez vous il est plus méritoire d'être bienfaisant envers l'invité que de faire la prière surérogatoire.
Et je déconseille à la jeunesse qui veulent s'encourager dans l'adoration de suivre ce genre de pratique car le prophète nous a avertis de ceci et nous a dit de suivre sa Sounnah ainsi que la Sounnah des pieux prédécesseurs et nous a mis en garde contre les innovations et nous a prévenu que toute innovation est égarement même si ceux qui la pratiquent voient un bien derrière ceci tant qu'elle est en contradiction à la Sounnah du Prophète et à la pratique des khalifs biens guidés et compagnons radhi Allahou anhoum.
Traduction : Oum Rahma 
Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 20:45

 

 

 

 

Celui qui pose la question: 

Celui qui aime quelqu'un en Allah doit-il lui dire « Je t'aime pour Allah »? 

 

jetm.jpg

 

 

 


 

Réponse de Sheikh al Albani: 

Oui, mais l'amour pour Allah a un prix très élevé, peu s'en acquitte, 

Est-ce que vous savez quel est le prix de l'amour en Allah.

 

Est ce qu'il y a parmi vous quelqu'un qui connait son prix? Qui connait et donne la réponse? 

 

Quelqu'un dans l'assistance : 

Le prophète (Sal Allahu ‘alayhi wa sallam) a dit : 

« 7 seront ombragés, sous l'ombre d'Allah, le jour où il n'y aura pas d'ombre que la sienne... » Parmis lesquels deux hommes s'aimant en Allah se réunissant pour cela et se séparant pour cela. 

 

Sheikh al Albani: 

Cette parole est bonne en elle même, mais ce n'est pas la réponse a la question.

Ceci est la définition a peu près de l'amour en Allah mais ce n'est pas la definition complete. 

Ma question a moi est : Quel est le prix duquel doit s'acquitter, l'un envers l'autre, deux personnes qui s'aiment pour Allah ? 

Et je ne veux pas dire la récompense de l'au-delà. Je veux dire, dans ma question : Quel est la preuve scientifique concernant l'amour d'Allah entre deux personnes qui s'aiment ? 

Ce peut être deux hommes qui s'aiment mais leur amour est formel, il n'est pas véridique. 

Alors quel est la preuve de l'amour véridique ?

 

Quelqu'un dans l'assistance : 

Qu'il aime pour son frère ce qu'il aime pour lui-même ? 

 

Sheikh al Albani: 

Ca c'est la description de l'amour ou quelque unes d'elles ...

 

Quelqu'un dans l'assistance : 

Dis: «Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera » (Sourate Ahl Imrane 31) 

 

Sheikh al Albani: 

Ca c'est la bonne réponse à une autre question ...

 

Quelqu'un dans l'assistance : 

La réponse peut se trouver dans le hadith sahih :  « trois chose si quelqu'un les a, en lui, trouvera le sucré de la foi » Parmis lesquel les deux qui s'aiment pour  Allah ?

 

Sheikh al Albani: 

Ca c'est le résultat de l'amour en Allah, c’est-à-dire, le fait de trouver la douceur (le sucré) de la foi dans son coeur... 

 

Quelqu'un dans l'assistance : 

« Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. »

(Sourate Al Asr) 

 

Sheikh al Albani: 

 

C'est bien, c’est la réponse, et l'explication est que :

Si je t’aime vraiment pour Allah, je te suis en te conseillant et toi aussi tu dois faire pareil avec moi. 

 

 

Et cette façon de se suivre dans le conseil est très rare chez ceux qui prétendent s'aimer en Allah, car cet amour là, peut y avoir un peu de sincérite mais il n'est pas complet, car chacun ménage l'autre de peur qu'il ne s'enerve ou qu'il sen aille, ainsi de suite...

 

 

A partir de là, Le prix de l'amour en Allah c'est que nous soyons sincère envers l'autre et ceçi par le conseil. Il lui ordonne le bien et lui interdit le blamable tout le temps, sans arrêt, il le suit dans son conseil plus que son ombre.

Et c’est pour cela qu’est véridique ce qu’a été rapporté, sur la façon de faire des compagnons lorsqu'ils se séparaient, que l'un lisait à l'autre : « Par le Temps! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. » (sourat al asr) 

 

ref:

المصدر: الحاوي من فتاوى الألباني . ص(165-166

 

Repost 0
Published by Minhaj Salafi - dans Mode de vie et Comportement
commenter cet article
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 20:26
artimage 496747 3565303 201108074921551
D'après Abder Rahman Ibn Abi Leyla (qu'Allah l'agrée), les compagnons du
Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) m'ont
informé qu'ils étaient une fois en voyage avec le Prophète (que la
prière d'Allah et son salut soient sur lui) lorsqu'un homme parmi eux
s'est endormi. Certains lui ont prit une corde qu'il avait et cela l'a
fait sursauter. Alors le Prophète (que la prière d'Allah et son salut
soient sur lui) a dit: « Il n'est pas permis à un musulman de faire peur
à un musulman » 
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sunan n°5004 et authentifié par Cheikh
Albani dans sa correction de Sunan Abi Daoud)
 
 L'imam Abder Raouf Al Mounawi a dit: Même si cela est fait pour
plaisanter car il y a une gêne réelle dans cette chose.
(Voir Awn Al Ma'boud 'Ala charh Sounan Abi Daoud)
 
 
 
L'interdiction de faire peur au musulman même pour plaisanter 
 
 Les preuves sont les suivantes :
 
Le messager d'Allah (sallallahou 'alaihi wa salam) a dit :  
 
"Il n'est pas permis à un musulman ou à un croyant d'effrayer un autre musulman. "  
 
[Rapporté par Al Bazzar et authentifié par Sheikh Al Albani dans At-targhib wa at-tarhib] 
 
Un compagnon du prophète dormait et avait posé près de lui un objet (une corde) qui lui appartenait. Pour plaisanter une personne s'approcha de cet objet pour le prendre, pris d'une grande peur, celui qui dormait se réveilla soudainement. 
 
Le messager d'Allah a alors dit : "il est interdit au musulman de faire peur à un autre musulman." 
 
[Ce Hadith est rapporté par Abu Dawud et a été authentifié par Sheikh Al Albani ]  
 
  
 
Le messager d'Allah a aussi dit : 
 
"Qu'aucun d'entre vous ne prenne le bien d'un autre (pour lui faire peur) même par plaisanterie". 
 
[Rapporté par Al-Haythami et authentifié par Sheikh Al Albani dans Sahih at-targhib wa at-tarhib.]  
 
  
 
Ces hadith et d'autres démontrent l'interdiction de faire peur à un musulman même pour plaisanter.  
 
  
 
(Tels que par des menaces, des insultes, un regard, une arme, un couteau, un bâton, une pierre, par des cris, des bruits, ou de rentrer dans un endroit sans taper, ni prévenir les gens présent à l'intérieur, ou encore comme font certaines personnes qui lorsqu'elles sont en voiture et qu'elles croisent une connaissance pour s'amuser lui font peur en faisant semblant de vouloir l'écraser, ou le fait de téléphoner à un musulman en se faisant passer pour quelqu'un d'autre dans le but de l'effrayer....) .  
 
  
 
05kj4299.gif

L'une des raisons de cette interdiction est qu'une forte peur peut avoir des conséquences dramatique sur une personne, notamment provoquer chez elles des désordres physiques, créer des troubles mentaux (des médecins affirment que la personne peut même mourir d'un arrêt cardiaque causé par la peur) et cela peut aussi provoquer la division ou l'inimité entre deux croyants, c'est donc notamment pour ces raisons que l'Islam interdit donc de faire peur à un musulman.  
 
  
 
 Le Sheikh Abdel Aziz As-sadhan raconte dans un de ses cours de " Silsilatou Sami'tou wa Raaytou" l'histoire suivante : 
 
  
 
"J'étais un jour dans un endroit, ou il y avait un enfant chez qui je senti des troubles au niveau de sa personnalité et de sa raison, ses agissements qui n'étaient pas normaux m'étonnèrent et me poussèrent à interroger une des personnes qui l'accompagnait sur le motif des troubles présent chez cet enfant. 
 
Cette personne m'expliqua alors que la raison de ces troubles est qu'un jour de 'Aîd, certains enfants du quartier se sont déguisés en animaux et ont surgit chez lui en lui faisant peur. 
 
  
 
Cette peur fut si grande que depuis ce jour cet enfant connait des troubles au niveau de sa personnalité et de sa raison. " 
 
 
 
 Certains musulmans ne saisissent pas la gravité de faire peur à un Musulman : 
 
  
 
Abou-Houreyra rapporte que le messager d'Allah a dit: 
 
  
 
"Qu'aucun de vous ne pointe une arme vers son frère, car il ne sait pas, il se peut que le diable l'incite à l'utiliser, et il tomberait alors dans un trou de l'enfer "  
 
Rapporté Bukhari  
 
  
 
Dans la version de Muslim :  
 
"Quiconque pointe un morceau de fer vers son frère, les anges le maudissent alors jusqu'à ce qu'il arrête, même s'il est son frère de père et mère"  
 
  
 
Ces deux derniers Hadith contiennent l'interdiction de faire peur au musulman en pointant par exemple vers lui une arme, un bout de fer, un bâton, un couteau ou autre, même pour plaisanter.  
 
  
 
La plaisanterie dans le discours et en général est permise mais à certaines conditions parmi elles le fait qu'elle doit rester dans ce qui est juste et véridique, qu'il ne faut pas en abuser, qu'elle ne soit pas faite avec un mensonge, qu'elle ne contienne pas de moquerie à l'égard d'une autre personne, qu'elle ne doit pas être réalisée en faisant peur à un autre musulman etc...  
 
  
 
Certains ont dit : " La Plaisanterie dans le discours est comme le sel pour un repas. " 
 
  
 
C'est à dire tout comme un repas sans sel, un repas salé plus que la normale est Immangeable.
 
Copié de:
3ilm.char3i.over-blog.com/
(salafi_51)
Repost 0

منهج السّنة

  • : Daahwa Assalafiyat
  • Daahwa Assalafiyat
  • : Blog pour les salafiyoun insha Allah J'atteste qu'il n'y a nulle divinité digne d'être adorée sauf Allah et J'atteste que Muhammad est le Messager d'Allah ! wa liLLAH il hamd
  • Contact

الدعوة السلفية